14-Juillet : gros pétards et feux d'artifice interdits dans l'agglomération parisienne

La capitale et les trois départements de la petite couronne sont concernés par cette interdiction.

Photo d\'illustration d\'un homme allumant un pétard de gros calibre à Strasbourg le 15 décembre 2019.
Photo d'illustration d'un homme allumant un pétard de gros calibre à Strasbourg le 15 décembre 2019. (MAXPPP)

Dans le cadre des festivités du 14-Juillet, l'acquisition et la détention de gros pétards et de feux d'artifice tirés par mortiers seront interdites du 4 au 15 juillet à Paris ainsi que dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, a indiqué mercredi 30 juin la préfecture de police. "Le préfet de police interdit l'acquisition et la détention des articles pyrotechniques et des artifices de divertissement ainsi que le transport des combustibles domestiques et produits pétroliers dans des récipients à l'occasion de la période couvrant la Fête nationale", précise-t-elle dans un communiqué.

Utilisation contre les forces de l'ordre

D'autant que de tels articles pyrotechniques sont régulièrement utilisés pour viser les forces de l'ordre. Le préfet de police Didier Lallement a donc décidé d'interdire sur une large période de 11 jours "la cession, à titre onéreux ou non, des articles pyrotechniques des catégories T2 et P2, ainsi que celle des artifices de divertissement des catégories F2 à F4". Par ailleurs, le préfet de police a également interdit du 11 au 15 juillet, "le transport par des particuliers de combustibles domestiques, et de produits pétroliers dans des récipients, à l'exception des cas d'urgence justifiés ou à des fins professionnelles".