Cet article date de plus de huit ans.

Formation continue : atelier de mécanique en Vendée

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Qui est concerné.

Ici, on ne parle de travail mais jamais de chômage. Dans l'atelier de mécanique, ils sont une douzaine ce matin. L'activité bat son plein comme dans une entreprise. Ici, c'est un centre de formation. Chaque geste est scruté, et corrigé. Sergio est arrivé il y a 3 mois. Son apprentissage de tourneur, 7 mois, est une reconversion.

J'étais aide-vendeur à Rungis. Avec ma femme, nous avions décidé de quitter la région parisienne. Nous sommes venus en Vendée. J'ai pris cette formation, c'est un secteur porteur d'emplois. C'est une formation voulue, souhaitée. J'aime beaucoup la programmation informatique et surtout la mécanique.

A quelques mètres de là, Romain apprend la découpe et le calibrage de pièces d'acier. Là aussi, il s'agit de gestes inconnus jusque-là.

Suite à un licenciement économique, j'ai été boulanger. Au niveau vie de famille, ce n'était pas simple. Je faisais une formation d'adulte. Là, je m'adapte facilement.

Des reconversions dans les métiers de la métallurgie, payées en partie par le département de la Vendée et les entreprises du secteur. Ici, on manque de main d'oeuvre. Ceux qui sortent de ces ateliers trouvent facilement un emploi. Dans cette usine, c'est le cas de Jimmy. Depuis un mois et demi, il enfile un nouveau costume.

J'ai fait beaucoup de métiers et là je me retrouve ici.

Un CDD de 6 mois payé au Smic pour un poste très spécialisé: la découpe de précision. Pour le décrocher, il a dû consentir des sacrifices.

Déménager du jour au lendemain ce n'est pas facile. Après, arriver dans un endroit et une boîte où on ne connaît personne, ce n'est pas évident.

D'autres salariés ici ont suivi le chemin de la reconversion. Un filon en or pour leurs employeurs.

C'est très compliqué de trouver les bons candidats, on passe des annonces, on n'a pas toujours de réponse. On s'adresse aux agences d'intérim. On regarde ce qui se propose sur toute la France. Et à la fin, on ne trouve personne.

L'an dernier, plus d'une centaine de reconvertis passés ici sont arrivés sur le marché de la métallurgie en Vendée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.