Feuilleton 3/5 : "A la conquête de l'anglais !"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/08/2014Durée : 00h49

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Feuilleton : nous suivons de jeunes Français en séjour linguistique en Angleterre. Après la prise de contact et la découverte de la région de Swanage, c'est l'heure des premiers cours d'anglais. Une boum très british va même être organisée.

Précédemment dans "A la conquête de l'anglais". Alexandre a passé un premier test de niveau, apparemment pas très inspiré. Paul a fait connaissance avec ses compagnons de chambre, un Italien, un Espagnol. La communication n'est pas toujours simple. Pour Alexandra et son frère Corentin, c'est plus difficile d'aller vers les autres. C'est la 1re fois qu'ils partent à l'étranger sans leurs parents.

Paul a eu un peu de mal à se réveiller ce matin. Heureusement, dans ce centre international, l'ambiance est plutôt détendue.

C'est quoi ta ville.

My city is Paris.

Les étudiants de toutes les nationalités jouent ensemble pour pratiquer l'anglais. Ils doivent se lancer, oser parler, peu importe l'accent. Leur accent est fort, mais j'aime bien ça . Moi même je suis Américaine et mon accent est différent.

On n'ose pas parce qu'on a peur d'être un peu ridicule.

D'habitude non, mais en Angleterre ça change.

Une salle plus haut, l'anglais s'apprend en binôme. Le hasard a placé Alexandre une étudiante colombienne. On n'avait jamais vu le jeune français aussi impliqué.

Elle me guide un peu, elle est plus forte.

Vous faites des mimes si vous ne vous comprenez pas.

Non, en espagnol.

Ah, vous trichez.

Un peu.

Après les matinées de cours, les après-midis sont sportives. Foot, tennis, basket et tir à l'arc pour Paul qui se perd un peu dans les consignes.

Tu veux qu'elle te montre.

Oui, heu, yes yes.

Deux jours après leur arrivée, des liens se tissent entre ces étudiants du monde entier. Il y a ceux pour qui c'est évident de se faire de nouveaux copains. Et ceux qui, comme Alexandra et son petit frère Corentin ont du mal a sortir de leur carapace.

Essayez de vous mélanger un peu, il y a des Italiens, des Brésiliens.

Y'a un Espagnol dans ma chambre.

Ça se passe bien avec ton colocataire.

Quand on est timide on a beaucoup de mal à aller vers les autres, surtout quand ils sont étrangers parce que je suis obligée de leur parler en anglais. J'ai peur de faire des fautes donc je n'ose pas parler.

Dans la file de la cantine ce soir, les filles sont toutes apprêtées. Après le dîner, le programme c'est soirée disco.

Vous êtes venues ici pour draguer.

Trouver l'amour de ma vie.

Sérieux.

Non ! Juste rencontrer des garçons. Rires.

Sur la piste de danse, les Françaises ne se font pas prier. Certains garçons préfèrent rester en retrait comme Corentin ou Alexandre.

J'écris à ma copine, c'est pour ça que je ne danse pas.

T'as peur de quoi.

De rien, je suis prudent.

La fête durera jusqu'à 23h sur la piste ou à l'abri des regards. Ne vous y trompez pas, Alexandre n'a pas cédé a la tentation. Demain matin, les étudiants risquent d'avoir de petits yeux.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==