Feuilleton 2/5 : "Les tours du monde" : Pise

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 18/03/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La suite de notre feuilleton sur les plus belles tours du monde. On vous emmène à Pise, dont la tour penchée est un objet de fierté. Pourtant, au départ, c'était une erreur de conception. Un défaut qui en a fait un joyau. Les visiteurs se bousculent pour la visiter.

Pour la photo souvenir, elle stimule l'imagination de ceux qui viennent la voir. Une anomalie architecturale. La tour de Pise, penchée vers le sud depuis près de 850 ans.

La première chose, on s'arrête, on l'observe, on l'admire. Avec le soleil, c'est une bonne journée. On est impressionnés de l'inclinaison.

Elle est penchée de 4 mètres, on est destabilisés.

56 mètres de hauteur d'un côté, un peu moins de l'autre, c'est l'effet penché. Et une montée inconfortable. 293 marches, la gravité vous attire vers le bas.

C'était marrant d'avoir l'impression d'être de travers, comme si c'était nous. Là, ça penche. Tu veux sauter? Vas-y. Avec ou sans parachute.

Les grilles ont été posées pour empêcher les accidents. L'accès est limité: pas plus de 40 visiteurs. On ne peut rester qu'un quart d'heure au sommet. La tour de Pise penche depuis la fin de sa construction, le 23 mai 1367. A l'époque, personne n'avait pensé que le sable et l'argile sur lesquels elle repose seraient trop meubles pour ses 14 500 tonnes de marbre. Il aura fallu attendre plus de 6 siècles pour que des travaux soient entrepris pour empêcher son effondrement. Les visites guidées sont suspendues, place aux maçons. 11 ans d'efforts de consolidation des fondations. On pompe l'argile d'un côté, on injecte du ciment de l'autre. On va jusqu'à sangler la tour avec des bretelles d'acier. Nous sommes en 2001, la nouvelle est officielle: la tour de Pise est sauvée. Elle a été redressée de 50 centimètres. L'été dernier, sans travaux supplémentaires, cet ingénieur a constaté un nouveau redressement. Il l'a mesurée avec son télémètre.

Les valeurs relevées en 2002 à la fin des travaux marquaient 10. Aujourd'hui, c'est redescendu autour de 8. Cela veut dire qu'elle s'est redressée de 2 centimètres.

Il n'y a pas de véritables explications. Selon l'ingénieur, la tour est en mouvement perpétuel.

Quand le soleil frappe la face sud de la tour, les parois se dilatent et se redressent un peu.

Et si un jour la tour de Pise n'était plus penchée.

J'espère qu'ils ne vont pas la redresser complètement. Cela n'aurait plus le même cachet.

A Pise, redresser les ruines est une spécialité. Au pied de la tour, il y a le dôme. Le voici restauré aujourd'hui. Il revient de très loin. 1943, les bombardements américains jettent l'église gothique a terre. Avec ses fresques du Xllle siecle. Voici leur renaissance, 70 ans après. 2 000 m2 qui retracent la génèse et l'Ancien testament. Pour y parvenir, les conservateurs ont déployé dés trésors d'imagination. Ils ont utilsé de l'eau sale, gorgée de bactéries. Les bactéries rongeaient les colles qu'attachaient les fresques aux pans des murs détruits pour les reconstituer comme un puzzle.

On y est presque, on a commencé en 2005 pour regrouper les scènes restaurées. On a reconstitué 2/3 des fresques. Ici, Place des miracles, il y a beaucoup de très beaux monuments, mais c'est la tour qui attire tout le monde.

La tour de Pise, une locomotive pour les trésors de la ville. Elle attire chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT