Cet article date de plus de trois ans.

Festival de Cannes : fin d'une malédiction pour le "Don Quichotte" de Terry Gilliam

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Don Quichotte : la fin de la malédiction
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Festival de Cannes touche à sa fin. La cérémonie de clôture rendra hommage à "L'homme qui tua Don Quichotte", du réalisateur britannique Terry Gilliam.

Dans 24 heures, le Festival de Cannes livrera son palmarès 2018. La cérémonie de clôture rendra hommage à L'homme qui tua Don Quichotte, du réalisateur britannique Terry Gilliam, ancien membre de la troupe d'humoristes des Monty Python.

25 ans de rebondissements

Après 25 ans de rebondissements, le film de Terry Gilliam peut enfin être montré au public. "Le film est fini, il est bon, les gens l'aiment. Que demander de plus ?", se demande le réalisateur. Son projet d'adapter Don Quichotte, le roman de Miguel de Cervantès, sur grand écran remonte aux années 1990. Sur le papier, le film devait présenter Jean Rochefort en Don Quichotte et Johnny Depp en Sancho Panza, mais le tournage fut un calvaire. Il a été perturbé par des avions militaires, puis par la météo, lorsqu'un déluge s'abat sur le désert espagnol où le film est filmé. Le tournage est alors abandonné. Terry Gilliam recommence le tournage en 2016, avec de nouveaux acteurs, mais une épreuve judiciaire attend le réalisateur. Le producteur du film réclamait que le film ne soit pas distribué en salle, mais il vient d'être contredit par la justice. Dès demain, samedi 19 mai, L'homme qui tua Don Quichotte sera donc à l'affiche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.