Cet article date de plus de cinq ans.

Cannes : Almodovar, star du jour

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
cannes
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Rencontre avec une Française oscarisée Bérénice Béjo et avec l'incontournable réalisateur espagnol Pedro Almodovar. C'est la chronique de Cannes de ce mardi 17 mai.

Pedro Almodovar tout sourire aux côtés de ses comédiens lors de la montée des marches ce mardi soir à Cannes pour son film Julieta. Plusieurs fois primé au Festival, le cinéaste n'a pourtant jamais obtenu la Palme d'or. Mais il n'en garde aucune amertume. Le destin de Julieta est ponctué de drames. On est loin de l'univers baroque d'Almodovar mais la patte du maître espagnol est bien là. "C'est l'univers d'un homme qui sait combiner à la perfection la forme et les questions de coeur", explique la comédienne Adriana Ugarte.

Béjo joue le jeu

Bérénice Béjo est venue défendre l'un de ses films en sélection parallèle. Après l'exercice imposé des interviews puis la montée des marches, c'est le passage obligé à la soirée du film, les fameuses fêtes cannoises qui font le bonheur des festivaliers. Des bulles de champagne à l'expérimentation cinématographique avec La Forêt de Quinconces, film narré en partie en alexandrin. Le réalisateur est un comédien de 28 ans, Grégoire Leprince-Ringuet, qui, pour ses débuts derrière la caméra, a décroché une première sélection cannoise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.