Cet article date de plus de quatre ans.

Viol au 36 quai des Orfèvres : non-lieu prononcé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
viol
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'affaire avait été ébranlée le 36 quai des Orfèvres il y a deux ans. Deux policiers étaient poursuivis pour le viol d'une touriste canadienne. Les juges d'instruction ont prononcé un non-lieu ce mercredi 20 juillet.

Il n'y aura peut-être pas de procès ni de condamnation pour le viol présumé d'une touriste canadienne dans les locaux du 36 quai des Orfèvres à Paris. Deux juges ont prononcé un non-lieu. Une décision qui choque l'avocate de la plaignante. L'affaire avait secoué la police. En avril 2014, une touriste canadienne en vacances à Paris avait sympathisé lors d'une soirée bien arrosée avec des policiers de la BRI. Ceux-ci lui ont proposé une visite dans les locaux prestigieux de la police parisienne.

Appel du parquet

Dans ce huis clos au 4e étage, la femme de 35 ans a affirmé avoir été violée. Au cours de l'enquête, un policier a reconnu une relation consentie, l'autre a nié toute relation sexuelle. Pour son avocat, ce non-lieu est juste et inespéré. Le parquet avait demandé un renvoi des deux hommes devant la cour d'assises. Comme l'avocate de la touriste, il a fait appel ce mercredi soir de cette décision.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viol au 36 quai des Orfèvres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.