Viol au 36 quai des Orfèvres : les policiers condamnés à de la prison ferme

Les deux policiers de la BRI ont été reconnus coupables, jeudi 31 janvier, du viol d'Emily Spanton dans les locaux de la police judiciaire dans la nuit du 22 au 23 avril 2014.

FRANCE 3

Jeudi 31 janvier au soir, deux policiers dormiront en prison. Dans l'affaire du viol au 36 quai des Orfèvres, le jury a suivi le réquisitoire et a condamné les deux membres de la BRI à sept années de prison ferme. "À l'énoncé du verdict, les deux hommes se sont effondrés en larmes dans les bras de leur avocat. Juste derrière, la victime stoïque semble ne pas avoir réagi. Jusqu'au bout, ce procès aura été un procès hors normes", raconte Valérie Perez en duplex depuis le palais de justice de Paris.

"Une femme qui a été violée n'a pas à se justifier"

"C'est une déception, c'est une erreur judiciaire, on va faire appel dès demain", clamait de son côté Anne-Laure Compoint, avocate d'un des policiers. "C'est une décision juste qui a été rendue ce soir", estime de son côté Sophie Obadia, avocate de la plaignante. "Enfin en France, on considère qu'une femme qui a été violée n'a pas à se justifier sur sa vie privée. La Cour a considéré que madame Spanton n'avait pas menti, qu'elle n'est pas mythomane", a-t-elle ajouté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 36, quai des Orfèvres, le 30 juin 2017, à Paris.
Le 36, quai des Orfèvres, le 30 juin 2017, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)