VIDEO. Joué-lès-Tours : "J'ai entendu quatre coups de feu"

Un homme a été abattu, samedi, dans l'enceinte du commissariat de police de Joué-lès-Tours, après avoir agressé des policiers à l'arme blanche

O. CAROW / C. COLNET / V. CRUARD / G. DARET - FRANCE 2

Un homme a agressé des policiers avec un couteau en criant "Allahou Akbar" au commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), avant d'être abattu, samedi 20 décembre. Trois policiers ont été blessés dans l'attaque mais leurs jours ne sont pas en danger. Le parquet antiterroriste s'est aussitôt saisi de l'enquête qui s'oriente vers l'islamisme radical.

"J'ai aperçu un couteau assez long et j'ai vu un policier tomber par terre, ça giclait de sang, raconte Sandjy Dumoulin, un habitant qui était devant le commissariat au moment des faits. Une autre policière avait la tête en sang. Un troisième policier était avec eux et a tiré quatre coups."

Un "mode d'action préconisé par l'Etat islamique" ?

Selon une source proche de l'enquête, cette attaque "ressemble au mode d'action préconisé par le groupe Etat islamique", qui mène le jihad en Syrie et en Irak et recommande "de s'en prendre ainsi aux forces de l'ordre". "L'enquête s'oriente vers un attentat (...) motivé par l'islamisme radical", selon cette même source.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police scientifique à l\'action dans le commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), samedi 20 décembre 2014, après l\'attaque de policiers par un homme de 20 ans.
La police scientifique à l'action dans le commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), samedi 20 décembre 2014, après l'attaque de policiers par un homme de 20 ans. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)