VIDEO. A Aulnay-sous-Bois, une école occupée pour davantage de sécurité

Des parents d'élèves ont occupé l'école Louis-Aragon, mardi. Ils dénoncent un manque de sécurité et de moyens dans cette école de Seine-Saint-Denis.

"SOS enfants en danger." Leur cri d'alarme s'affiche en lettres noires sur leur banderole. Des parents d'élèves ont occupé l'école Louis-Aragon d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), mardi 23 avril. Ils dénoncent un manque de sécurité et de moyens. Des flacons de méthadone, un substitut à l'héroïne, mais aussi des couteaux ont été découvert dans la cour de l'école.

"Ce n'est pas normal que, le matin, on doive dire à nos enfants : 'si tu trouves une seringue, si tu trouves quoi que ce soit dans la cour, n'y touche pas'", s'emporte une mère interrogée par France 3. "Quand j'étais petite, ma mère me disait de ne pas prendre des bonbons des inconnus", ajoute-t-elle, à titre de comparaison.

Même inquiétude à Sevran

Pour les parents d'élèves, le départ du gardien, il y a un an, est une des raisons qui ont mené à cette situation préoccupante. La mairie ne l'a pas remplacé. Par mesure d'économies, explique le maire PS, Gérard Ségura. Les parents d'élèves pointent aussi l'absence de directeur dans l'établissement. Ils réclament également que les grilles de l'école soient rehaussées et les serrures changées. 

Cette mobilisation intervient une semaine après que trois enfants se sont piqués en jouant avec une seringue dans leur cour de récréation d'une autre école de Seine-Saint-Denis, à Sevran. Lundi, le maire EELV de cette ville, Stéphane Gatignon, a appelé l'Etat à "prendre ses responsabilités" face à la "prolifération de seringues usagées" à Sevran.

A lécole Louis-Aragon d\'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 23 avril 2013.
A lécole Louis-Aragon d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 23 avril 2013. ( FRANCE 3 / FRANCETV INFO)