Val-de-Marne : le chauffeur de bus qui a giflé un collégien écope d'un jour de mise à pied

Une procédure disciplinaire avait été engagée dès le lendemain de l'incident par la RATP. Le chauffeur avait "reconnu avoir agi sous le coup de l'émotion, regrettant son geste".

Un bus dans le 18e arrondissement de Paris, le 2 juillet 2013.
Un bus dans le 18e arrondissement de Paris, le 2 juillet 2013. (YVES TALENSAC / PHOTONONSTOP / AFP)

Un chauffeur de bus de la RATP a écopé d'un jour de mise à pied pour avoir giflé un collégien qui l'avait insulté, jeudi 13 septembre, dans le secteur de la mairie d'Arcueil (Val-de-Marne), a appris franceinfo par la RATP lundi 1er octobre, confirmant une information de RTL.

Le chauffeur de la ligne 323 avait expliqué à son encadrement qu'aux alentours de midi, un jeune garçon avait "traversé de manière dangereuse la route devant le bus", le forçant à "piler pour éviter de le percuter", "mettant par la même occasion en danger les voyageurs", rapporte la RATP.

Le chauffeur "regrette son geste"

Le machiniste s'était alors adressé à l'adolescent pour le "sermonner et lui expliquer qu'il est très dangereux de traverser dans ces conditions". Le jeune garçon lui aurait répondu par des insultes, auxquelles le chauffeur avait réagi en descendant du bus et lui a donné une gifle.

Une procédure disciplinaire avait été engagée dès le lendemain par la RATP. Le chauffeur avait "reconnu avoir agi sous le coup de l'émotion, regrettant son geste". Une pétition de soutien au chauffeur, adressée à la direction de la RATP et publiée sur le site MesOpinions.com, avait recueilli plus de 337 000 signatures.