Vingt-neuf personnes interpellées en gare de Lyon Part-Dieu après des incivilités à bord d'un TGV

Une importante opération de police a eu lieu samedi matin dans un TGV reliant Paris à Evian à la suite à de débordements impliquant quelque 200 passagers.

Des policiers mobilisés en gare de Lyon-Part-Dieu, samedi 13 janvier 2018. 
Des policiers mobilisés en gare de Lyon-Part-Dieu, samedi 13 janvier 2018.  (S VALESCCHI / FRANCE 3 AUVERGNE-RHONE-ALPES)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une opération de police a eu lieu, samedi 13 janvier, dans la matinée, en gare de Lyon Part-Dieu pour faire évacuer des fauteurs de troubles d'un TGV reliant Paris à Evian. Contactée par franceinfo, la préfecture du Rhône rapporte que 29 personnes ont été interpellées, alors qu'un important groupe de voyageurs importunait d'autres passagers. Trois d'entre eux ont été placés en garde à vue. 

Il s'agissait d'un groupe de 200 personnes, sur 660 passagers, "qui se rendaient à un rassemblement de gens du voyage à Avoriaz [Haute-Savoie]. Ils ont importuné des voyageurs et des personnels de la SNCF", ajoute la compagnie ferroviaire. 

Les incivilités se sont traduites par des jets de nourritures et un comportement bruyant, sans qu'aucune violence n'ait été signalée. "On est vraiment dans de l'incivilité pure et dure, il n'y a pas eu de destruction de biens à proprement parler", constate la préfecture du Rhône.

Près de deux heures de retard

Le TGV a été dérouté : selon la SNCF, la contrôleuse a fait savoir qu'elle avait un groupe important et compliqué à gérer et "à 9 heures, le chef de bord a demandé une intervention de police." Le train était parti à 7h11 de Paris et devait arriver à 11h30 à Evian. Il est finalement reparti vers 12h30, avec 1h45 de retard, précise la SNCF. La compagnie ajoute qu'il n'y a "pas eu de perturbations sur les autres trains".

Cent policiers ont été déployés à la Part-Dieu, aidés de policiers municipaux et de militaires de l'opération Sentinelle, indique la préfecture du Rhône. Les pompiers et le Samu avaient été mobilisés pour prendre en charge d'éventuels blessés, mais aucun n'est finalement à déplorer. Seules deux personnes choquées ont été prises en charge.