Une femme de 76 ans est morte noyée dans l'Aveyron en raison des intempéries

La victime a été retrouvée sur les berges du Dourdou, à Arnac, dans le sud du département.

La victime a été retrouvée à Arnac dans l\'Aveyron, mercredi 17 septembre.
La victime a été retrouvée à Arnac dans l'Aveyron, mercredi 17 septembre. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Une femme de 76 ans a été retrouvée morte, noyée, mercredi 17 septembre après-midi, à la suite des fortes intempéries qui ont provoqué de brusques montées des eaux dans l'Aveyron, a annoncé le ministère de l'Intérieur. La victime a été retrouvée sur les berges du Dourdou, à Arnac, dans le sud du département de l'Aveyron, a précisé à l'AFP le ministère. La femme se trouvait sur un pont, elle s'est penchée en contrebas et a chuté. Elle a ensuite péri noyée dans le cours d'eau, ont précisé les secours.

Bernard Cazeneuve "a demandé aux forces de sécurité civile une mobilisation totale" face à cet épisode orageux violent. Au total, plus de 400 sapeurs-pompiers "sont à pied d'oeuvre aux côtés des gendarmes, policiers, agents des collectivités territoriales et des opérateurs publics, dans les départements du Gard, de l'Hérault et de l'Aveyron", précise le ministère. Bernard Cazeneuve a également "décidé d'engager des moyens nationaux de la sécurité civile en renforts des secours locaux", ajoute le communiqué.

Trois départements en vigilance orange

Dans l'Aveyron, la décrue du Dourdou, un affluent du Tarn qui avait débordé dans le sud-est du département près de Camarès, suite à des fortes pluies allant jusqu'à 160 mm, a commencé dès la mi-journée, car la pluie a cessé. Une centaine de pompiers du département restaient mobilisés mercredi soir jusqu'à jeudi matin, de nouvelles pluies étant attendues.

Trois départements étaient encore placés mercredi soir en vigilance orange par Météo France : l'Aveyron, le Gard et l'Hérault. Une vingtaine de personnes ont été évacuées, par précaution, de leurs habitations du village de Vabres-l'Abbaye, dans le sud-est de l'Aveyron, non loin de l'Hérault, selon les pompiers : "Il s'agit seulement de maisons cernées par les eaux mais pas de réelles inondations". Par ailleurs, le village de Ganges dans le Hérault est coupée du monde, indique Le Midi-Libre.