Cet article date de plus de neuf ans.

Un homme achète un bébé à une mineure et le vend en Afrique du Sud

Trafic peu commun à Rosny-sous-Bois. Un homme aurait acheté un nouveau-né à une mineure en 2010 et sa compagne l'aurait aidé à s'en occuper avant de le vendre en Afrique du Sud pour 2.000 euros. Les deux suspects ont été mis en examen samedi à Bobigny.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Cette fois, aucune annonce de vente de bébé n'a été publiée sur Internet. C'est dans un squat que la transaction s'est faite. Un homme de 54 ans aurait acheté une fillette en 2010 à une jeune roumaine qui vivait à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Prix d'achat? 7.000 euros. La compagne du suspect l'aurait aidé à s'occuper du nourrisson avant de l'envoyer à destination de l'Afrique du Sud. 

Un deal familial

Le couple, placé en garde à vue depuis jeudi a été mis en examen samedi à Bobigny et a l'interdiction de quitter la France. L'homme est lui accusé d'entremise lucrative en vue de l'adoption ou de l'abandon d'un enfant, et soustraction de mineur tandis que sa compagne est elle mise en examen pour complicité d'entremise lucrative en vue de l'adoption ou de l'abandon d'un enfant.

Aucune trace administrative n'a pu être trouvée concernant le bébé, pourtant reconnu par le suspect à sa naissance. Deux ans d'enquête auront été nécessaires pour retrouver cet homme, également d'origine roumaine. Ce dernier aurait expliqué avoir acheté le nouveau-né pour rendre service à "un cousin" dont la femme n'arrivait pas à tomber enceinte. Quelques semaines après son achat, le suspect a décollé pour l'Afrique du Sud afin de céder l'enfant à ce "cousin" pour 2.000 euros. La fillette reste à ce jour introuvable et ses nouveaux "propriétaires" pourraient avoir gagné les États-Unis sous une autre identité depuis plusieurs années.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.