Un détenu de Nantes arrêté aux Pays-Bas après dix mois de cavale

L’évasion de Stéphane Goetz en novembre 2013 avait été violente et spectaculaire. Ce détenu vient d’être interpellé aux Pays-Bas, d’où il sera extradé.

(L'évasion violente du détenu de Nantes en novembre 2013 avait provoqué un mouvement social à la prison © MaxPPP)

Le 27 novembre 2013, un détenu de la prison de Nantes s’était évadé lors d’une visite à l’hôpital. Il avait pris la poudre d’escampette en blessant ses trois gardiens. C’est aux Pays-Bas qu’il a été reconnu et arrêté jeudi soir. 

Un appel à témoin

L’évasion de Stéphane Goetz en novembre 2013 avait marqué les esprits. Ce détenu vient d’être interpellé aux Pays-Bas, dans le centre du pays. Il semble que la police française disposait d’éléments qui lui ont permis de cibler géographiquement sa présence, au point de lancer très récemment un appel à témoin avec une photo.

Trois surveillants blessés lors de l'évasion 

La cavale de Stéphane Goetz avait démarré par des violences et enclenché un mouvement social. Pour s’enfuir, il s’était attaqué avec un cutter aux trois gardiens qui surveillaient sa visite pour une radio à l’hôpital de Nantes. Deux des gardiens avaient dû être hospitalisés. Après cette agression et en signe de solidarité avec ses collègues, le personnel pénitentiaire nantais avait organisé un blocage des accès de la prison.

 

Lors de son évasion, Stéphane Goetz purgeait une peine pour tentative de meurtre à Brest. Il avait fait appel de cette condamnation, tout en se trouvant mis en examen dans une autre tentative visant un codétenu.