Début d'incendie à bord d'un TGV Paris-Grenoble avec 600 passagers à bord

L'incident n'a fait aucun blessé, mais la SNCF prévoit des retards.

Un début d\'incendie s\'est déclaré dans la motrice du TGV n°6919 reliant Paris à Grenoble, vendredi 20 février 2015. Le feu a été maîtrisé.
Un début d'incendie s'est déclaré dans la motrice du TGV n°6919 reliant Paris à Grenoble, vendredi 20 février 2015. Le feu a été maîtrisé. ( GOOGLE MAPS)

Un début d'incendie s'est déclaré dans la motrice du TGV n°6919 reliant Paris à Grenoble, vendredi 20 février. Le sinistre s'est déclaré vers 18h à hauteur de Vaulx-Milieu (Isère), alors que 600 personnes voyageaient à bord. Une quarantaine de pompiers ont été dépêchés sur place, précisent nos confrères de France 3 Alpes, tandis que "les passagers qui étaient dans les deux dernières voitures ont été placés dans les deux voitures de tête, pour raison de sécurité", précise la SNCF à francetv info. Il n'y a aucun blessé.

"La lumière est éteinte depuis plus d'une heure"

Après avoir éteint le feu, les pompiers ont arrosé la motrice pour réduire la température. Les voyageurs ont dû prendre leur mal en patience. "On est tous dans le train, la lumière est éteinte depuis plus d'une heure. Il n'y a plus de climatisation et on nous a dit de ne pas sortir car il fait froid, explique une passagère contactée par francetv info. Tout à l'heure, les pompiers sont passés ouvrir un peu les portes pour donner de l'air." En plus des 600 passagers du TGV, 400 autres sont bloqués dans trois TER circulant derrière.

"On a des itinéraires de détournement dans le coin", vers Chambéry (Savoie), Ambérieu (Ain) et Valence (Drôme), indique un porte-parole de la SNCF à l'AFP. Vers 20h, la SNCF attendait le feu vert des pompiers pour faire repartir le TGV vers la gare de Bourgoin-Jallieu, où les passagers de la rame touchée devaient être transbordés dans un nouveau train. L'autre rame et les trois TER, en revanche, vont bien poursuivre leur trajet.

Retour à Lyon

Vers 22h45, le TGV a fait marche arrière en direction de la gare de Lyon Part-Dieu où les passagers ont été transbordés dans un autre train à destination de Grenoble, a indiqué un porte-parole de la SNCF. Outre le TGV, trois TER avec environ 400 personnes à bord, circulant derrière lui, ont aussi été bloqués sur les voies.