Un cuisiniste girondin soupçonné d'avoir escroqué une trentaine de clients de toute la France

Les victimes attendent toujours la livraison de leur cuisine ou salle de bain, après avoir versé plusieurs acomptes. 

Des lave-vaisselles, exposés dans un magasin.
Des lave-vaisselles, exposés dans un magasin. (DENIS SOLLIER / MAXPPP)

Un cuisiniste de Gironde est soupçonné d'avoir escroqué une trentaine de clients de plusieurs régions de France, rapporte France Bleu Normandie, vendredi 25 janvier. Ces clients attendent toujours la livraison de leur cuisine ou de leur salle de bain alors qu'ils ont versé plusieurs milliers d'euros d'acompte.

Plusieurs plaintes déposées 

Le cuisiniste girondin, la société Vinatti, avait plusieurs magasins en Gironde, à Mérignac et Biganos. Elle est en liquidation judiciaire depuis le 16 janvier. Plusieurs victimes de l'escroquerie, en Seine-Maritime, se sont empressées de déposer plainte en apprenant la liquidation judiciaire de la société. Certains ont laissé plus de 11 000 euros dans l'affaire.

Pour l'avocat des victimes normandes, il s'agit d'une escroquerie caractérisée. "C'est cousu de fil blanc", a réagi maître Dupouy auprès de France Bleu Normandie. "Mes clients ont été démarchés par une société proche de l'environnement familial des dirigeants et qui, immédiatement après la liquidation, entend récupérer les dossiers, comme par hasard".

L'entreprise écumait les foires-expos de Rouen, Bordeaux ou Paris. Le Parc des expositions de Rouen se dit d'ailleurs étonné et navré de cette affaire, assurant que Vinatti avait payé sans problème son emplacement à la Foire et disposait d'un justificatif d'inscription au registre de commerce.