Cet article date de plus de cinq ans.

L’ancien dictateur tchadien jugé en Afrique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
L’ancien dictateur tchadien jugé en Afrique
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le continent africain veut donner la preuve qu’il est capable de juger ses propres dirigeants avec le procès de l'ancien président du Tchad.

C’est une première en Afrique. A partir de ce lundi 20 juillet, l’ancien président tchadien Hissène Habré est jugé pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture, au Sénégal. 25 ans après sa chute, il comparaît devant une cour spéciale à Dakar.

40 000 personnes tuées

Les faits se seraient déroulés au Tchad, sous son régime, entre 1982 et 1990. Alors qu’il était au pouvoir, Hissène Habré aurait fait régner la terreur sur le Tchad. Au total, 40 000 personnes ont été tuées durant ces huit années, selon les organisations de défense des droits de l’homme. De nombreux prisonniers ont également subi la torture.

Aujourd’hui, plus de 4 000 victimes se sont constituées partie civile pour ce procès. Le tribunal a prévu d’entendre une centaine de témoins. "C’est la première fois que l’Union africaine institue un tribunal, c’est la première fois en Afrique que la justice d’un pays juge les crimes commis dans un autre pays", se réjouit Reed Brody, porte-parole de Human Rights Watch.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.