Hospitalisations après avoir absorbé des stupéfiants dans une boîte de nuit parisienne : un homme en garde à vue

Trois personnes ont été hospitalisées dans un état grave, dont un homme qui a été placé garde à vue. Il est soupçonné de leur avoir fait prendre du GBL.

La Cité de la mode et de design, à Paris, où se trouve le club Nuits Fauves.
La Cité de la mode et de design, à Paris, où se trouve le club Nuits Fauves. (JAVIER GIL / ONLY FRANCE)

Un homme est en garde à vue depuis vendredi 22 décembre après l'hospitalisation de deux jeunes filles de 18 et 20 ans, qui ont absorbé des stupéfiants dans la nuit de jeudi à vendredi dans la discothèque Nuits Fauves, dans le 13e arrondissement de Paris.

L'analyse toxicologique du flacon de drogue découvert en sa possession a révélé la présence de GBL, un solvant détourné en drogue (et non GHB, appelée la drogue du viol). Cet homme est soupçonné d'en avoir fait prendre aux deux jeunes filles.

Le préfet de police de Paris a pris un arrêté en urgence pour fermer le club parisien 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires par administration de substances nuisibles, acquisition, détention, offre et cession de stupéfiants". L'enquête est confiée à la brigade des stupéfiants de Paris (BSP).

Le pronostic vital des deux jeunes filles n'est pas engagé, a indiqué une source proche du dossier à franceinfo vendredi soir. Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a annoncé vendredi après-midi avoir pris un arrêté en urgence pour fermer le club parisien Nuits Fauves.