Triple meurtre à Sarcelles : "Le sujet n'est pas le port d'armes des policiers, c'est la violence conjugale", estime Marlène Schiappa

La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a réagi, dimanche soir sur Twitter, après le triple meurtre perpétré par un policier à Sarcelles (Val-d'Oise).

La secrétaire d\'Etat chargée de l\'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, quitte l\'Elysée, à Paris, le 22 juin 2017.
La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, quitte l'Elysée, à Paris, le 22 juin 2017. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, a réagi, dimanche 19 novembre sur Twitter, après le triple meurtre perpétré par un policier à Sarcelles (Val-d'Oise), samedi soir.

Sur le réseau social, Marlène Schiappa a estimé que "le sujet n'est pas le port d'armes des policiers. Le sujet c'est la violence conjugale"La secrétaire d'État a rappelé que "1 femme est tuée tous les 3 jours par son (ex-)conjoint : voilà ce qui doit mobiliser toute notre société ! #féminicides".

À Sarcelles samedi soir, un policier a ouvert le feu avec son arme de service sur son ex-compagne, le couple venant de se séparer. L'homme a ensuite tué deux passants et le père de son ex-compagne, blessant également la mère et la sœur, avant de retourner l'arme contre lui.

Après la tuerie, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, invité de l'émission Questions politiques sur France Inter, a déclaré : "Les policiers resteront armés."