Traque dans les Cévennes : l'inquiétude grandit chez les habitants

Publié Mis à jour
Traque dans les Cévennes : l'inquiétude grandit chez les habitants
France 3
Article rédigé par
M.Bougault, C.Nicolas, A.Guibaud, O.Pergament - France 3
France Télévisions

48 heures ont passé après le double assassinat dans une scierie des Cévennes, survenu mardi 11 mai. Pour le moment, le tireur lourdement armé, n'a toujours pas été débusqué. Un appel à témoins a été diffusé, dans un contexte d'inquiétude grandissante chez les habitants.

Depuis le jeudi 13 mai au matin, les gendarmes passent de maisons en maisons. Ils viennent montrer aux habitants du Gard la photo du tireur présumé, recherché depuis maintenant plus de 48 heures. "Il a 29 ans, il mesure 1 mètre 75, il est assez fin quand même, et surtout il est susceptible d'être dangereux, il est suspecté d'avoir des armes sur lui donc vous n'allez pas à son encontre. La première chose à faire : vous signalez la personne auprès de la gendarmerie", explique un gendarme à une habitante.

La peur de croiser le tireur est omniprésente

Tous habitent près de la scierie où le drame s'est produit, mardi 11 mai. Et la plupart des habitants sont inquiets. La peur de croiser le tireur est omniprésente, il faut donc aussi les rassurer. "Il y a énormément d'effectifs qui sont déployés pour le rechercher", affirme un gendarme à une habitante. "Oui mais moi, je n'en dors pas", répond-elle. Les villages aux alentours sont comme paralysés, les habitants se calfeutrent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.