Toussaint estivale : un noyé dans les Landes

La météo resplendissante du début des vacances de Toussaint a poussé de nombreuses personnes vers les plages. Dans le Sud-Ouest, un homme s'est noyé samedi et plusieurs baigneurs ont été secourus.

(Depuis vendredi, une belle chaleur dans le Sud-Ouest et l'Océan tentant © MaxPPP)

Les températures ont approché les 30 degrés sur les plages des Landes et de Gironde. Cette ambiance estivale lors du premier week-end des vacances de Toussaint s’est remarquée sur les plages envahies. Mais les bords de l’océan ne sont plus surveillés comme en plein été.

Un mort et plusieurs baigneurs secourus

Dans les Landes, samedi, un Autrichien de 47 ans est mort noyé. Le corps a été découvert sur une plage de Contis en fin d'après-midi. Son épouse avait signalé sa disparition et des recherches menées par hélicoptère avaient été lancées.

Toujours samedi, aux alentours de 18h, au Porge, à l’ouest de Bordeaux, des baigneurs ont remarqué un homme en difficulté. Il a été sorti de l’eau et les secouristes ont pratiqué un massage cardiaque. La victime, âgée de 31 ans, a été transférée vers un hôpital de Bordeaux, dans un état très grave.

A la mi-journée, plus au sud, à Lège-Cap-Ferret, deux garçons de 14 ans en difficulté eux aussi ont été secourus par des surfeurs. Ces adolescents semblent avoir été pris en charge à temps. Ils ont été évacués vers une clinique, par précaution.

Prudence obligée sur des plages sans surveillance

Les plages du Sud-Ouest ne disposent plus du dispositif de surveillance déployé pendant les grandes vacances. Une exception toutefois, à Biarritz, où une association de sauveteurs en mer a proposé à la mairie de prendre en main, la surveillance de la Grande plage.