VIDEO. Syrie: doutes sur l'identité du deuxième jihadiste français

Les services de renseignement ont identifié Mickaël Dos Santos sur une vidéo de l'Etat islamique mais sa mère dit ne pas le reconnaître.

FRANCE 3
Après avoir reconnu son fils devant les services de renseignement, la mère de Mickaël Dos Santos a fait volte-face et dit ne pas le reconnaître. Le Français avait été présenté comme l'un des bourreaux sur la vidéo de décapitation de soldats syriens et d'un otage américain diffusée par l'État islamique. "Sur la vidéo, il a un visage allongé, un regard qui n'est pas le sien",affirme-t-elle au micro de France 3. À la mosquée qu'il fréquentait, les fidèles ne le reconnaissent pas non plus sur la vidéo, mais l'identifient clairement sur son compte Twitter.
 

"Ce n'est pas moi présent dans la vidéo"

Mercredi 19 novembre, le parquet de Paris disait pourtant posséder des "indices précis et concordants". Sur les réseaux sociaux, le présumé meurtrier assure que "ce n'est pas moi présent dans la vidéo". "On peut prendre ce démenti au sérieux", estime David Thomson, journaliste de RFI, spécialiste du terrorisme. De plus, l'homme présent sur la vidéo s'exprime dans un arabe parfait sans aucun accent. Il est peu probable que Mickaël Dos Santos parle aussi bien seulement un an en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran - novembre 2014 - Mickaël Dos Santos, \"Abou Uthman\" pour son nom de combattant jihadiste à gauche et un jihadiste de l\'EI vu sur la vidéo d\'excésution de masse 
Capture d'écran - novembre 2014 - Mickaël Dos Santos, "Abou Uthman" pour son nom de combattant jihadiste à gauche et un jihadiste de l'EI vu sur la vidéo d'excésution de masse  ( FRANCE 2)