Un homme arrêté au Maroc après avoir embarqué à Nantes avec des armes en soute

Un individu suspecté d'être « radicalisé » a pris un avion à Nantes (Loire-Atlantique) pour le Maroc avec des armes blanches et une petite bonbonne de gaz en soute.

FRANCE 2

Quels étaient les projets de Manuel Broustail ? Cet ancien militaire français, radicalisé depuis plusieurs années, est suivi de près par les services. Dimanche dernier, la police marocaine retrouve dans sa valise des armes blanches et même une bonbonne de gaz. Il y a trois jours, l'homme s'apprête à prendre l'avion à l'aéroport de Nantes, direction Fes au Maroc. Un vol direct de la compagnie Ryanair.

Un homme connu pour son fondamentalisme religieux

Au moment d'embarquer, son nom alerte les services secrets français, car il est fiché. Les autorités ne s'opposent pas à son départ. Signalé aux autorités marocaines, l'homme est contrôlé à son arrivée à Fes. Dans son bagage en soute, la police aurait fait cette étrange découverte : une machette, quatre couteaux, deux canifs, une matraque rétractable, une cagoule noire et plus étonnant encore ... une bonbonne de gaz. A priori, rien d'illégal selon la préfecture de Loire-Atlantique, qui affirme que les détecteurs électroniques de bagages en soute ont bien fonctionné au départ. Connu pour son fondamentalisme religieux, Manuel Broustail a été assigné à résidence pendant trois mois après les attentats du 13 novembre à Angers. Depuis 15 jours l'assignation était levée. L'homme aurait voulu rejoindre sa compagne qui habite au Maroc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de sécurité lancent un assaut après l\'attaque jihadiste sur la ville de Ben Guerdane, près de la frontière tunisienne, le 7 mars 2016.
Les forces de sécurité lancent un assaut après l'attaque jihadiste sur la ville de Ben Guerdane, près de la frontière tunisienne, le 7 mars 2016. (TASNIM NASRI / ANADOLU AGENCY/ AFP)