Saint-Étienne-du-Rouvray : une cérémonie d'hommage en présence d'Emmanuel Macron

Un an après la mort du prêtre Jacques Hamel, une cérémonie était organisée ce mercredi 26 juillet à Saint-Étienne du Rouvray (Seine-Maritime). Des représentants des cultes, le chef de l'État et le premier ministre étaient là pour dénoncer cette barbarie.

FRANCE 3

Les fidèles sont unis dans le recueillement autour de la mémoire du père Jacques Hamel dans son église de Saint-Étienne du Rouvray (Seine-Maritime), ce mercredi 26 juillet, un an jour pour jour après son assassinat par deux jihadistes. Dans l'assistance, le président de la République, Emmanuel Macron, accompagné de trois membres du gouvernement. Plusieurs confessions sont représentées : ainsi, au premier rang, des membres de la communauté musulmane. Puis, Monseigneur Dominique Lebrun, l'archevêque de Rouen (Seine-Maritime), rend hommage au prêtre assassiné : "Dans cette église, le père Jacques Hamel parlait, parlait le langage de l'amour. Dans cette église, le père Jacques Hamel a été réduit au silence. Or, sa vie, sa mort parlent bien au-delà de ce qu'il aurait pu imaginer. Sa vie, sa mort parlent, inspirent, mais aussi, crient. Sa vie, sa mort s'adressent à chacun d'entre nous".

"Terrorisme arrogant"

Un hommage républicain se poursuit à l'extérieur de l'église. La soeur du Père Hamel, aux côtés du président de la République, dévoile une plaque commémorative. Emmanuel Macron salue ensuite la mémoire du prêtre au nom de la France : "Le visage de Jacques Hamel est devenu le visage de ce qui, en nous, refuse cette culture de mort et ce terrorisme arrogant", a déclaré le chef de l'État. L'Église catholique devrait reconnaître prochainement le martyre du prêtre. Son procès en béatification a été ouvert il y a quatre mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le portrait du père Jacques Hamel, lors de ses funérailles dans la cathédrale de Rouen (Seine-Maritime), le 2 août 2016. 
Le portrait du père Jacques Hamel, lors de ses funérailles dans la cathédrale de Rouen (Seine-Maritime), le 2 août 2016.  (CHARLY TRIBALLEAU/POOL / AFP)