Attentat à Saint-Étienne-du-Rouvray : l'hommage d'Emmanuel Macron

Alors qu'il y a un an jour pour jour, le père Jacques Hamel était assassiné par deux jihadistes dans son église à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le président Emmanuel Macron lui a rendu hommage ce mercredi 26 juillet. 

FRANCE 2

Un long moment silencieux dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Il est 9 heures précises ce matin. Il y a un an tout juste, le père Jacques Hamel était assassiné ici, devant l'autel de l'église, par deux jihadistes. L'archevêque de Rouen célèbre cette messe du souvenir et dresse ce constat : "Non, la haine n'a pas triomphé, et ne triomphera pas". C'est bien aussi ce message qu'est venu délivrer ici le chef de l'État. Quelques minutes auparavant, il saluait la soeur du père Hamel et les trois religieuses qui étaient à la messe au moment du massacre.

"Je vous remercie d'avoir refusé cette soif de vengeance"

À l'extérieur de la petite église, un écran géant a été installé. Ce sont précisément ces gens à qui s'adresse Emmanuel Macron. "Je vous remercie d'avoir [...] refusé cette soif de vengeance, de représailles", déclare-t-il. À quelques mètres, cette stèle républicaine en hommage au prêtre. La Déclaration des droits de l'homme y est gravée. Ces bancs accueilleront bientôt les élèves des écoles. L'ancien maire, très ému, se projette dans l'avenir en évoquant ces enfants. Le père Hamel devrait être béatifié par le Vatican dans le cadre d'une procédure accélérée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe et Emmanuel Macron participent à la messe d\'hommage à Jacques Hamel, un an après sa mort, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2017.
Edouard Philippe et Emmanuel Macron participent à la messe d'hommage à Jacques Hamel, un an après sa mort, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)