VIDEO. Saint-Etienne-du-Rouvray : "Tuer un prêtre, c'est profaner la République", assène François Hollande

Après l'attentat perpétré dans une église près de Rouen, mardi, le chef de l'Etat a prononcé une brève allocution depuis l'Elysée en début de soirée. 

"Cette guerre sera longue (...) [mais] je vous l'assure, cette guerre, nous la gagnerons." Quelques heures après l'attentat perpétré dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), attaque dans laquelle un prêtre a été assassiné à l'arme blanche, mardi 26 juillet, le président de la République, François Hollande, a prononcé une brève allocution depuis l'Elysée. "Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République, qui garantit la liberté de conscience", a notamment asséné le chef de l'Etat.

Déroger à la Constitution "n'apporterait pas d'efficacité à la lutte contre le terrorisme"

"Restreindre nos libertés, déroger à nos règles constitutionnelles n'apporterait pas d'efficacité à notre lutte contre le terrorisme et affaiblirait à coup sûr la cohésion nécessaire à notre Nation", a également déclaré François Hollande mardi soir, alors que la droite réclame des mesures d'exception.

"Le gouvernement applique et appliquera avec la plus extrême fermeté les lois que nous avons fait voter et qui donnent à la justice, aux préfets, aux forces de l'ordre, la capacité d'agir, amplifiée par la prolongation et le renforcement de l'état d'urgence", a assuré le chef de l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande et Bernard Cazeneuve après un attentat perpétré à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016.
François Hollande et Bernard Cazeneuve après un attentat perpétré à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016. (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)