Saint-Etienne-du-Rouvray : pourquoi l'un des terroristes a-t-il été libéré ?

L'un des deux assaillants, Adel Kermiche avait été libéré au printemps dernier contre l'avis du parquet. Il était assigné à résidence et porteur d'un bracelet électronique.

FRANCE 2

Deux fois candidat au jihad en Syrie, mis en examen et fiché S, pourquoi Adel Kermiche était-il en liberté au moment de son passage à l'acte? Il apparaît pour la première fois sur les radars du renseignement le 23 mars 2015 alors qu'il tente de partir en Syrie. Interpellé à Munich, il est placé en garde à vue à Paris puis sous contrôle judiciaire. Le 11 mai 2015, c'est sa deuxième tentative de départ vers la Syrie, cette fois il est arrêté en Turquie.

Contrôle judiciaire encore plus strict

Le 22 mai 2015, il est mis en examen puis placé en détention provisoire pendant dix mois. Il va sortie de prison le 18 mars après la décision d'un juge antiterroriste. Il est assigné à résidence avec un nouveau contrôle judiciaire encore plus strict : il doit porter un bracelet électronique, remettre son passeport, pointer au commissariat une fois par semaine et n'a le droit de sortir que quatre heures par jour. Le parquet avait requis sa détention, mais la décision est validée par un collège de juges d'instruction. Personne n'avait imaginé qu'il puisse commettre un attentat dans la commune où il résidait.

Le JT
Les autres sujets du JT