Saint-Étienne-du-Rouvray : le cousin d'un des terroristes mis en examen

Suite à l'attentat survenu à Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet, un deuxième homme vient d'être mis en examen par les enquêteurs.

France 2

Cinq jours après l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet dernier, le cousin d'un des deux terroristes décédés a été mis en examen. Il s'agit de Farid, un homme âge de 30 ans. Quelques heures après l'attentat, celui-ci s'était rendu spontanément dans un commissariat. Placé en garde à vue, il vient d'être mis en examen. Dans un communiqué, le procureur de Paris précise que l'homme "avait parfaitement connaissance, si ce n'est du lieu et du jour précis, de l'imminence d'un projet d'action violente de son cousin".

Quelques certitudes

Les enquêteurs tentent toujours de déterminer comment Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche, séparés par 700 km, se sont rencontrés. L'étude de la messagerie en ligne Telegram risque de prendre du temps, mais les enquêteurs ont déjà des certitudes : le 22 juillet, les deux terroristes communiquent ensemble sur la messagerie cryptée. Le 23 juillet, l'étude du téléphone de Petitjean prouve qu'il est à Saint-Étienne-du-Rouvray. Trois jours plus tard, les deux hommes commettent l'irréparable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme musulmane dépose des fleurs devant l\'église Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en hommage au prètre tué à l\'arme blanche par des terroristes, vendredi 29 juillet.
Une femme musulmane dépose des fleurs devant l'église Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en hommage au prètre tué à l'arme blanche par des terroristes, vendredi 29 juillet. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)