Cet article date de plus de six ans.

Attentat à Saint-Étienne-du-Rouvray : le second terroriste était fiché S

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat à Saint-Étienne-du-Rouvray : le second terroriste était fiché S
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les tests ADN l'ont confirmé, on connaît désormais l'identité du deuxième terroriste. Il avait lui aussi 19 ans et faisait bien l'objet d'une fiche S. Sa radicalisation avait été signalée il y a quelques semaines par les autorités turques.

Une pièce d'identité au nom d'Abdel Malik Petitjean, 19 ans. Dès mardi 26 juillet, elle est retrouvée au domicile du premier terroriste identifié. Les enquêteurs connaissent ce nom. C'est celui d'un homme fiché S. Son adresse : à l'autre bout de la France, ici, à Aix-les-Bains (Savoie). C'est là que vivait Abdel Malik Petitjean, chez sa mère. Hier, alors que l'identité du deuxième tueur n'était pas encore confirmée, elle n'imaginait pas que son fils ait pu commettre un tel acte. "C'est un gamin de 19 ans plein de vie et intelligent", assurait-elle.

Un fidèle aux idées modérées selon son entourage

Un bac en 2015, des petits boulots dans la vente, et jusqu'en avril, un travail saisonnier à l'aéroport de Chambéry (Savoie) où il avait accès aux pistes. Pour obtenir ce poste, il avait fait l'objet d'une enquête des gendarmes qui n'avait rien révélé d'anormal ni d'inquiétant. Même portrait dressé par ses amis, celui d'un jeune homme qui n'a rien à voir avec l'islam radical. Pendant 18 mois, Abdel Malik Petitjean a fréquenté cette mosquée d'Aix-les-Bains, un lieu de culte sans problème où l'on se souvient là encore d'un fidèle aux idées modérées. Aucune trace dans les fichiers de police et de justice jusqu'au 10 juin dernier où Abdel Malik Petitjean est repéré par la police turque près de la frontière syrienne et signalé à la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.