Cet article date de plus de trois ans.

Policiers tués à Magnanville : un proche du meurtrier placé en garde à vue, son ADN retrouvé sur l'ordinateur des victimes

Un proche de l'auteur de l'assassinat d'un couple de policiers à Magnanville, a été placé en garde à vue. Son ADN a été retrouvé sur l'ordinateur portable des victimes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing. (KAMIL ZIHNIOGLU / POOL)

Un proche de Larossi Abballa, auteur de l'assassinat d'un couple de policiers à Magnanville (Yvelines) le 13 juin 2016, a été placé en garde à vue lundi 11 décembre dans la matinée, après que son ADN a été retrouvé sur l'ordinateur portable des victimes, a appris le service police-justice de franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien – Aujourd'hui en France.

L'homme interpellé, âgé de 24 ans, est connu comme étant radicalisé. Il avait déjà été entendu dans le cadre de cette même enquête. La garde à vue ne peut donc pas excéder neuf heures. Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si ce proche du meurtrier est entré directement en contact avec l'ordinateur des victimes, ou si son ADN a été transporté par le meurtrier.

Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing ont été assassinés chez eux, devant leur enfant, le 13 juin 2016. L'auteur des faits, Larossi Abballa, avait été tué par le Raid. Cette attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Policiers tués à Magnanville

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.