Policiers assassinés à Magnanville : 6 nouvelles interpellations

Près de deux ans après l'assassinat par un jihadiste d'un couple de policiers à Magnanville (Yvelines), l'enquête rebondit ce lundi 9 avril avec l'interpellation de six personnes. Parmi elles, une policière et sa fille, présentées comme radicalisées, ont-elle joué un rôle dans la préparation de cet acte terroriste ?

Voir la vidéo
France 3

Pourquoi Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing ont-ils été pris pour cible chez eux par le terroriste Larossi Abballa ? C'est cette question qui a motivé les six interpellations de ce lundi 9 avril au matin. Parmi elles, une policière de 48 ans, sa fille de 29 ans et surtout une amie de cette dernière qu'elle hébergeait, âgée de 25 ans et fichée S, ainsi que trois hommes de leur entourage. Les enquêteurs cherchent à déterminer si l'adresse du couple assassiné a circulé par le biais de cette fonctionnaire de police, qui a travaillé avec eux dans un commissariat de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Une autre enquête il y a 2 ans

Ceux qui la connaissent ont du mal à y croire. Il y a deux ans, la police des polices avait déjà mené une enquête sur cette fonctionnaire pour ne pas avoir signalé qu'elle hébergeait une jeune femme radicalisée. Elle avait alors écopé d'un simple rappel à l'ordre, avant d'être promu major dans un centre de rétention administrative de la région parisienne. Ce soir, les six personnes sont toujours en garde à vue dans les locaux de la Sous-direction anti-terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les deux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider tués à Magnanville en juin 2016.
Les deux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider tués à Magnanville en juin 2016. (DOMINIQUE FAGET / AFP)