Cet article date de plus de sept ans.

L'Hyper Cacher de la porte de Vincennes est un lieu encore sensible

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après la réouverture du supermarché ce dimanche 15 mars, Olivier Martin revient sur le traumatisme subi par les employés début janvier et sur le dispositif de protection mis en place.

Un peu plus de deux mois après la tuerie perpétrée par Amedy Coulibaly dans l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le supermarché a rouvert ses portes ce dimanche 15 mars, dans la matinée. Sur place, Olivier Martin rapporte une "volonté de voir la vie reprendre son cours tout en respectant la mémoire de ceux qui sont tombés sous les balles du terroriste".

Le journaliste de France 3 confirme que le magasin s'est doté d'une nouvelle équipe : "11 salariés ont été recrutés, sur la base du volontariat, car le traumatisme subi par les employés présents le jour de l'attentat est tel que tous sont en arrêt maladie de longue durée".

L'Hyper Cacher sous protection policière

Tous ces employés actuellement en arrêt "pourront reprendre leur travail quand ils se sentiront prêts", selon leur direction, poursuit le reporter, qui précise qu'ils "pourront également choisir leur lieu d'affectation, car depuis les attentats, trois autres supermarchés de l'enseigne ont ouvert".

"Le magasin est toujours considéré comme un lieu sensible, placé sous protection policière. C'est une mesure prévue dans le cadre du plan Vigipirate", conclut Olivier Martin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.