Cet article date de plus de six ans.

Attaque dans un Thalys : quelles étaient les motivations du suspect ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attaque dans un Thalys : quelles étaient les motivations du suspect ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En direct du siège de la DGSI à Levallois-Perret, Clément Weill-Raynal fait le point sur l'enquête.

Le tireur présumé du train Thalys, Ayoub El Khazzani, est toujours en garde à vue au siège de la DGSI à Levallois-Perret ce dimanche 23 août. Les enquêteurs cherchent à savoir si le suspect voulait perpétrer un massacre ou encore une prise d'otage. "Les 96 heures de garde à vue ne seront certainement pas de trop. Depuis son arrestation, Ayoub El Khazzani n'a pas fait preuve d'une très grande coopération avec les enquêteurs", rapporte Clément Weill-Raynal.

Une fausse identité

Le jeune homme de 26 ans a d'abord donné une fausse identité. "Il a fallu près d'une journée pour établir sa véritable identité grâce à ses empreintes digitales", poursuit le journaliste de France 3 avant d'ajouter qu'Ayoub El Khazzani "aurait affirmé aux enquêteurs qu'il ne voulait simplement commettre qu'un simple braquage dénué de toute motivation politique". Les enquêteurs cherchent également à déterminer si le tireur présumé a bénéficié de complicité à l'intérieur ou à l'extérieur du train.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.