Attaque dans un Thalys : les transports, cible facile ?

La sécurité à bord des trains est au coeur des débats après l'attaque dans un Thalys vendredi 21 août.

Voir la vidéo
France 3

Vendredi 21 août, un homme lourdement armé a ouvert le feu dans un wagon d'un Thalys qui reliait Amsterdam et Paris. Ce n'est pas la première fois que les transports sont visés par un attentat : le RER B en 1995, Madrid en 2004 ou encore Londres en 2005. Depuis janvier dernier et les attentats à Paris, la sécurité a été renforcée dans les gares, mais il reste très difficile d'anticiper la sécurité à bord des trains.

Aucun contrôle de passagers

À la gare de Bruxelles ce samedi, la sécurité était largement renforcée. Sur les quais, les policiers sont omniprésents. Des patrouilles supplémentaires qui ne suffisent pas à rassurer tous les voyageurs. En Belgique, comme en France, il n'y a aucun contrôle des voyageurs avant l'accès à la gare ou aux trains. Seuls les passagers de l'Eurostar doivent passer la sécurité et prouver leur identité, car la Grande-Bretagne ne fait pas partie de l'espace Schengen. Une telle mesure pourrait difficilement s'appliquer à tous les trains. 15 000 trains circulent chaque jour en France dans plus de 3 000 gares.

Le JT
Les autres sujets du JT
La gare de Lyon, à Paris, le 5 décembre 2014.
La gare de Lyon, à Paris, le 5 décembre 2014. (MAXPPP)