Attaque d'un Thalys : les passagers pris en charge par des psychologues à Arras

Plus de 400 passagers ont été accueillis dans un gymnase d’Arras, juste après l'attaque de leur train.

France 3

Vendredi 21 août, une fusillade a éclaté dans un wagon d'un train qui reliait Amsterdam à Paris. 556 passagers se trouvaient à bord du Thalys qui a dû être immobilisé en gare d'Arras. La plupart sont extrêmement choqués. Ils ont été pris en charge dans un gymnase de la ville par les psychologues du Samu. Au fil des heures, beaucoup ici prennent conscience qu'une catastrophe a été évitée de justesse.

Un manque de communication ?

Après les relevés d'identité, une centaine de passagers ont quitté Arras par leurs propres moyens. Des repas ont été distribués aux autres, tous impatients de repartir. "Je crois que ça a été plutôt maîtrisé. C'est juste la communication après qui n'était pas très claire", confie un passager au micro de France 3.
Un premier TGV, peu après minuit, a acheminé une partie des voyageurs vers Paris. Un second, deux heures plus tard, a quitté la gare d'Arras, direction la gare du Nord, terminus initial de ce Thalys.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers arrivent à la station de train d\'Arras, dans le nord de la France, le 21 août 2015 après une fusillade à bord d\'un train Thalys.
Des policiers arrivent à la station de train d'Arras, dans le nord de la France, le 21 août 2015 après une fusillade à bord d'un train Thalys. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)