Strasbourg, une ville déjà visée par des attaques terroristes

Un attentat avait été déjoué en 2000. Un groupe lié à Al-Qaïda voulait faire exploser une bombe le 31 décembre.

FRANCE 2

Avec ses 2 millions de touristes, le marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin) est une cible des terroristes depuis plusieurs années. La ville fut même l'une des premières en Europe menacée par les réseaux d'Al-Qaïda. C'était en décembre 2000. Ce jour-là, la police allemande déclenche une opération à Francfort. Plusieurs hommes prépareraient un attentat à Strasbourg. Dans un appartement, la police découvre des armes et de quoi fabriquer des bombes, mais il n'y a personne à l'intérieur. "Les locataires, deux d'entre eux, sont à bord d'une voiture (...) avec une caméra vidéo, ils sont en train de filmer le trajet qui va de Francfort à Strasbourg", éclaire Louis Caprioli, l'ancien responsable à la DST (Direction de la surveillance du territoire).

"La symbolique des festivités"

Arrivés à Strasbourg, ils se rendent au marché de Noël, bondé. Ils continuent de filmer en prononçant de funestes paroles : "Vous irez en enfer si Dieu le veut." Le groupe terroriste sera arrêté deux jours plus tard. "On était à quelques jours de l'opération. Les repérages étaient faits, tout était fait", témoigne Jean-Louis Bruguière, un ancien juge antiterroriste. Viser le marché revêt une portée symbolique, selon un expert des réseaux jihadistes, Wassim Nasr. "Il y a la symbolique religieuse, mais surtout il y a la symbolique de festivités", détaille-t-il. D'autres marchés de Noël ont également été la cible d'attaques, comme Berlin (Allemagne) en 2016, où un camion avait foncé dans la foule, faisant 12 victimes et plus de 50 blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une place de Strasbourg (Bas-Rhin) légèrement recouverte de neige, en hiver. (photo d\'illustration) 
Une place de Strasbourg (Bas-Rhin) légèrement recouverte de neige, en hiver. (photo d'illustration)  (JEAN ISENMANN / ONLY FRANCE / AFP)