Attentat de Strasbourg : les commerçants veulent reprendre une activité normale

À une semaine de Noël, les commerçants de Strasbourg (Bas-Rhin) veulent retrouver une vie normale après l'attentat qui a meurtri la capitale alsacienne.

France 3

Rue des Orfèvres à Strasbourg (Bas-Rhin), il y a désormais trois lieux de recueillement sur 25 mètres. Depuis mardi 11 décembre, bougies, fleurs et petits messages ornent la voie qui a été le théâtre de l'attentat meurtrier. Pour les habitants et les touristes, cet hommage est nécessaire. Contrairement aux passants, les commerçants perçoivent les lieux différemment.

Des signes de deuil difficile à supporter

Ces signes de deuil sous leurs yeux sont difficiles à supporter psychologiquement. Régine Klein, pharmacienne, comprend ce besoin de recueillement, mais estime qu'il faudrait peut-être enlever ces marques. Lors d'une réunion avec la ville, lundi 17 décembre, les commerçants ont envoyé le même message : la vie doit reprendre. Dans un premier temps, les objets vont être regroupés place Kléber puis ils seront déplacés aux archives municipales comme après les attentats de Paris. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des centaines de personnes se sont réunies dimanche matin dans le centre de Strasbourg, pour rendre hommage aux victimes de l\'attentat.
Des centaines de personnes se sont réunies dimanche matin dans le centre de Strasbourg, pour rendre hommage aux victimes de l'attentat. (SEBASTIEN BOZON / AFP)