REPLAY. "Stéphanie représentait une certaine façon de vivre la France" : revivez l'hommage de Jean Castex à la fonctionnaire de police assassinée à Rambouillet

Une semaine après l'attentat terroriste qui a coûté la vie à la fonctionnaire de police, une cérémonie, présidée par le Premier ministre, s'est tenue vendredi à Rambouillet.

Ce qu'il faut savoir

Au lendemain des obsèques privées de Stéphanie Monfermé, auxquelles ont assisté Brigitte et Emmanuel Macron, un hommage national était organisé vendredi 30 avril, à Rambouillet (Yvelines), ville où la fonctionnaire de police de 49 ans a été tuée par un homme radicalisé. La cérémonie était présidée par Jean Castex. "Pourquoi cette haine d'un homme à l'égard d'une femme qu'il ne connaissait pas ? Parce qu'elle incarnait la police française et donc l'autorité de l'Etat", a-t-il déclaré. "Stéphanie représentait une certaine façon de vivre la France".

 Remise de la légion d'honneur à titre posthume. Après son discours et comme annoncé, Jean Castex a décoré Stéphanie Montfermé de la Légion d'honneur à titre posthume. Elle a également été citée à l'ordre de la Nation. Ce titre honore les faits d'armes des membres du personnel de l'Etat, ainsi que les personnes décédées en service.

 Plusieurs membres du gouvernement présents. Lors de cette cérémonie, Jean Castex était accompagné du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, et de plusieurs ministres : Gérald Darmanin (Intérieur), Eric Dupond-Moretti (Justice), Amélie de Montchalin (Fonction publique), Marlène Schiappa (Citoyenneté), et Nadia Hai (Ville).

Un hommage national après l'intimité des funérailles. Des obsèques dans la plus stricte intimité, tel était le souhait de la famille de Stéphanie Monfermé. La cérémonie s'est déroulée jeudi à Saint-Léger-en-Yvelines, village où la victime résidait. Emmanuel et Brigitte Macron y ont assisté.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #STEPHANIE_MONFERME

17h59 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :


• Quand pourrez-vous vous faire vacciner contre le Covid-19 ? Le point après les dernières annonces de l'exécutif. Il ne sera pas nécessaire de présenter une prescription médicale pour les personnes atteintes de comorbidités.

• C'est une nouvelle très inquiétante pour la lutte contre le réchauffement climatique : la partie brésilienne de l'Amazonie émet désormais plus de CO2 qu'elle n'en absorbe, alors que les forêts jouaient jusqu'ici un rôle crucial pour ralentir le réchauffement. "Notre dernier rempart est en train de basculer", résume l'un des auteurs de cette nouvelle étude.

• Tous les religieux séquestrés à Haïti ont été libérés, annonce l'Eglise. Trois des sept religieux enlevés le 11 avril avaient déjà été libérés il y a une semaine dans le pays gangréné par l'insécurité et les enlèvements criminels.

• Jean Castex a rendu hommage à la policière assassinée qui "représentait une certaine façon de vivre la France".

14h03 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

• La vaccination contre le Covid-19 sera ouverte dès demain à 4 millions de Français majeurs "qui présentent des comorbidités", annonce Olivier Véran. Emmanuel Macron a confirmé de son côté l'ouverture à toutes les personnes majeures le 15 juin.

• Tous les religieux séquestrés à Haïti ont été libérés, annonce l'Eglise. Trois des sept religieux enlevés le 11 avril avaient déjà été libérés il y a une semaine dans le pays gangréné par l'insécurité et les enlèvements criminels.

• Jean Castex a rendu hommage à la policière assassinée qui "représentait une certaine façon de vivre la France".

44 personnes, au moins, sont mortes lors d'un important mouvement de foule dans le pays à l'occasion d'un rassemblement religieux. Franceinfo fait le point sur ce drame.

12h04 : Voici l'heure du point sur l'actualité.

• La vaccination contre le Covid-19 sera ouverte dès demain à 4 millions de Français majeurs "qui présentent des comorbidités", annonce Olivier Véran.

Jean Castex a rendu hommage à la policière assassinée qui "représentait une certaine façon de vivre la France".

44 personnes, au moins, sont mortes lors d'un important mouvement de foule dans le pays à l'occasion d'un rassemblement religieux. Franceinfo fait le point sur ce drame.


Thomas Pesquet a donné une conférence de presse de depuis l'ISS. Retrouvez-là ici.

11h10 : Revivez le discours en intégralité de Jean Castex dans laquelle il a rendu hommage à une femme qui "était partout chez elle à Rambouillet". Il a aussi, au cours de ce discours, défendu le projet de loi antiterroriste présenté mercredi en Conseil des ministres.




11h27 : Revivez la remise de la Légion d'honneur à titre posthume et la minute de silence en hommage à la policière assassinée.


11h06 : La cérémonie se termine avec It's a heartache de Bonnie Tyler.

17h28 : Voici en intégralité le poème de Simone Weil lu au début de la cérémonie hommage à la policière assassinée.




11h27 : "Ce matin, nos sanglots forment un même glas", conclut Jean Castex en citant le poète et romancier Aragon. Il remet ensuite la Légion d'honneur à titre posthume à Stéphanie Monfermé.


10h57 : "Nous voyons bien que les attentats dont la France est la cible proviennent de son refus catégorique du communautarisme."

10h54 : La vie de Stéphanie se partageait entre Rambouillet, Paris où travaillait son mari et étudiait sa fille, et son village de Saint-Léger-en-Yvelines. C'est "à cette vite simple que je suis aussi venu rendre hommage", assure Jean Castex.

10h57 : "Le terrorisme islamiste n'est rien d'autre qu'un fanatisme sanguinaire, il nous a déclaré la guerre, mais c'est une guerre de lâches."

10h48 : La policière a été assassinée "parce qu'elle servait son pays".

10h47 : "Pourquoi cette haine d'un homme à l'égard d'une femme qu'il ne connaissait pas ? Parce qu'elle incarnait la police française et donc l'autorité de l'Etat", déclare Jean Castex.

10h50 : "Stéphanie était dotée d'un caractère heureux et serviable", retrace le Premier ministre. Elle était "toujours accueillie" à bras ouverts dans ce commissariat où elle avait commencé sa carrière en 1993.

10h45 : Jean Castex prend la parole.


10h44 : La cérémonie a débuté par la lecture d'un poème de Simone Veil, "Il restera de toi" et par un discours d'un des collègues policiers de Stéphanie Monfermé.

10h38 : Jean Castex arrive à l'instant sur le lieu de la cérémonie.


10h32 : La policière va être citée à l'ordre de la Nation, un titre de reconnaissance créé en 1917 par le président Raymond Poincaré pour récompenser "les services ou actes de dévouements exceptionnels accomplis pour la France au péril de sa vie, à titre civil ou militaire".

10h29 : La cérémonie se déroule à quelques mètres du commissariat où la policière a été mortellement agressée au couteau la semaine dernière.

10h25 : Suivez l'hommage national à Stéphanie Monfermé, la fonctionnaire de police assassinée.

10h22 : Le président de la République n'assistera pas à la cérémonie hommage. Elle sera présidée par Jean Castex. La policière sera décorée de la Légion d'honneur à titre posthume et doit également être citée à l'ordre de la Nation. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin, la ministre de la Citoyenneté Marlène Schiappa, la ministre de la Ville Nadia Hai et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal seront également présents.

10h18 : Les obsèques de la policière tuée dans l'attentat de Rambouillet ont eu lieu hier. Emmanuel Macron et Brigitte Macron sont venus à titre privé dans le village de Saint-Léger-en-Yvelines (Yvelines) où l'agente administrative âgée de 49 ans résidait et où elle a été inhumée à l'issue d'une cérémonie religieuse.

10h17 : "On est devenus des cibles donc c’est vrai qu’il y a une forme de paranoïa qui peut s’installer."


Une semaine après l’attaque terroriste dans le commissariat de Rambouillet qui a causé la mort de la policière Stéphanie Monfermé, les policiers se sentent de plus en plus menacés, comme ils le racontent à franceinfo. La cérémonie en hommage de la policière débutera à 10h30.

09h38 : C'est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• La vaccination contre le Covid-19 sera ouverte dès demain à 4 millions de Français majeurs "qui présentent des comorbidités", annonce Olivier Véran.

• Un hommage national est rendu ce matin à Stéphanie Monfermé, policière assassinée à Rambouillet. Elle sera à suivre en direct sur ce site à partir de 10h30.


• Un déconfinement en quatre étapes, la fin du couvre-feu le 30 juin, la réouverture des terrasses le 19 mai... Franceinfo résume tout ce qu'il faut savoir sur les étapes du déconfinement, détaillées par Emmanuel Macron dans la presse régionale.

Trois cas du variant détecté en Inde ont été repérés sur le territoire.

• Un grand rassemblement dans le nord du pays a tourné au cauchemar. Un mouvement de foule géant a fait au moins 44 morts lors d'un pèlerinage juif orthodoxe au mont Méron.

09h38 : On ouvre ce direct avec le traditionnel point sur l'actualité.


• Cérémonie d'hommage national pour la policière assassinée, Stéphanie Monfermé, présidée par le Premier ministre, Jean Castex. Elle sera à suivre en direct sur ce site à partir de 10h30.


• Un déconfinement en quatre étapes, la fin du couvre-feu le 30 juin, la réouverture des terrasses le 19 mai... Franceinfo vous résume dans cet article tout ce qu'il faut savoir sur les étapes du déconfinement, détaillées par Emmanuel Macron dans la presse régionale.

• Le variant détecté en Inde a été repéré sur le territoire. "Tout le dispositif de retrotracing, d'isolement et de protection de toutes les personnes a été mis en place", assure le directeur régional de l'ARS.

• Un grand rassemblement dans le nord du pays a tourné au cauchemar. Une bousculade géante a fait au moins 44 morts lors d'un pèlerinage juif orthodoxe au mont Méron.

• Sur la pelouse de Manchester United, l’AS Roma s’est totalement écroulée dans une demi-finale aller spectaculaire (6-2). Villarreal s'est imposé 2-1 face à Arsenal dans l'autre demi-finale.