Professeur décapité : l’exécutif, réuni en Conseil de défense, annonce des mesures concrètes

Emmanuel Macron a présidé, dimanche 18 octobre au soir, un Conseil de défense pour faire le point sur l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, vendredi 16 octobre.

France 2

Emmanuel Macron a promis des mesures concrètes et rapides à la suite de l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty, vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Le président de la République a réuni un Conseil de défense en urgence, dimanche 18 octobre, avec ce message : la peur doit changer de camp. Emmanuel Macron a affirmé qu’aucun répit ne serait accordé à ceux qui s’organisent pour s’opposer à l’ordre républicain. La première mesure annoncée par ce Conseil de défense est le renforcement de la sécurité autour et devant les établissements scolaires.

Rassurer les professeurs et les parents d’élèves

Des mesures seront prises d’ici 15 jours pour rassurer les professeurs et les parents d’élèves, mais aussi les enfants avant la rentrée du 2 novembre prochain. Autre annonce : un plan de lutte contre les associations et les structures qui propagent des appels à la haine. Des mesures qui devraient notamment faciliter les sanctions mais aussi les fermetures de ces structures en cas de dérive islamiste. Enfin, des procédures seront lancées dès aujourd’hui à l’encontre des auteurs de message de soutien à l’agresseur de Samuel Paty, explique la journaliste de France Télévisions Anaïs Hanquet, en direct de l’Élysée (Paris).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron, le 16 ocotobre 2020 à Conflans Saint-Honorine (Yvelines).
Le président de la République Emmanuel Macron, le 16 ocotobre 2020 à Conflans Saint-Honorine (Yvelines). (ABDULMONAM EASSA / POOL / AFP)