Professeur décapité : l'Association des maires de France appelle toutes les communes à rendre hommage à Samuel Paty

Plusieurs communes ont déjà mis leurs drapeaux en berne.

Un rassemblement en hommage au professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 17 octobre 2020.
Un rassemblement en hommage au professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 17 octobre 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

Un hommage partout en France. Samedi 17 octobre, l'Association des maires de France (AMF) a appelé toutes les communes à rendre hommage à Samuel Paty, le professeur décapité vendredi dans les Yvelines. L'association appelle "toutes les communes de France à témoigner de leur solidarité avec la victime et sa famille, de leur soutien à l'ensemble de la communauté éducative et de leur mobilisation pour défendre la liberté d'expression et la primauté de la laïcité dans l'organisation de la République".

L'AMF, présidée par François Baroin (Les Républicains), "propose aux communes d'afficher sur leurs bâtiments le mot-dièse #jesuisenseignant, de respecter une minute de silence lors de la prochaine réunion du conseil municipal et choisir un jour de mise en berne du drapeau de la mairie", selon un communiqué.

Des drapeaux déjà en berne

Plusieurs communes ont déjà mis leurs drapeaux en berne samedi, dont la ville de Troyes de François Baroin. Dans un communiqué distinct, l'Association des maires ruraux de France (AMRF) a exprimé "sa très vive émotion et son soutien à la famille et aux collègues de Samuel Paty, victime d'un acte odieux et barbare pour avoir enseigné à ses élèves les valeurs essentielles de la République".

Des responsables politiques de tous bords ont prévu de participer aux rassemblements prévus dans plusieurs dizaines de villes de France dimanche, dont l'un à Paris place de la République.