"Il voulait tirer ses élèves vers le haut" : l'hommage de Lorrez-le-Bocage à leur ancien enseignant Samuel Paty

Près de 300 personnes se sont réunies à Lorrez-le-Bocage-Préaux (Seine-et-Marne) samedi matin pour rendre hommage à Samuel Paty. Le professeur d'histoire-géographie avait enseigné pendant sept ans au collège Jacques Prévert.

Article rédigé par
Boris Hallier, édité par Pauline Pennanec'h - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Près de 300 personnes se sont réunies à Lorrez-le-Bocage (Seine-et-Marne) samedi 24 octobre 2020 pour rendre hommage à Samuel Paty. (BORIS HALLIER / RADIO FRANCE)

Samuel Paty est de ces enseignants qui marquent les élèves. Stricte mais juste, toujours le mot pour rire. Voilà le souvenir que ses anciens élèves du collège Jacques Prévert, à Lorrez-le-Bocage-Préaux, en Seine-et-Marne, gardent de lui. Il y avait enseigné de 2011 à 2018. "Quand il n'avait pas cours, au lieu de corriger des copies dans la salle des profs, il venait jouer avec nous, ça créait un autre lien", confie un élève. Un autre se souvient qu'avant chaque sonnerie, "il gardait une ou deux minutes pour faire des blagues."

Il rigolait plus que nous. Il était très gentil, très sympathique.

Un ancien élève de Samuel Paty

à franceinfo

Un professeur engagé au collège qui "voulait tirer ses élèves vers le haut". Mais Samuel Paty était aussi très investi dans la vie associative. Passionné de badminton, il ne manquait aucun entraînement de son ancien club, où on le décrit comme quelqu'un de "très investi", "sympathique" : "C'était un vrai compétiteur. Sur le terrain, il ne lâchait rien, et je pense que ça le représente dans la vie de tous les jours."

Des roses blanches et des mots de soutien ont été déposés devant les grilles du collège Jacques Prévert à Lorrez-le-Bocage (Seine-et-Marne), samedi 24 octobre 2020. (BORIS HALLER / RADIO FRANCE)

"Nous sommes des millions à te soutenir"

Devant les grilles du collèges Jacques Prévert, des roses blanches et des mots de soutien ont été déposés. Le principal de l'établissement prend la parole et s'adresse au fils de Samuel Paty. "Je t'écris cette lettre parce que j'ai connu ton papa et que je souhaitais m'adresser à toi, déclare-t-il. Du haut de tes cinq ans, tu te demandes où il est. Sache juste que c'est la France entière qui le pleure depuis une semaine. Tu n'es pas seul à être triste, nous sommes des millions à te soutenir."

Ne pas oublier et faire front contre le terrorisme, c'est le message que veut passer le maire de Lorrez-le-Bocage-Préaux Yves Boyer : "Votre présence, mesdames et messieurs, est un signe puissant de rebond citoyen et de refus de tout laxisme. N'ayons pas peur des extrémistes, poursuivons-les et ne les laissons pas propager leur idéologie liberticide et d'un autre siècle." Et pour rendre hommage au professeur sa chanson préférée, One de U2, deviendra l'une des sonneries du collège.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.