Cet article date de plus d'un an.

Enseignant décapité dans les Yvelines : la France est sous le choc

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Enseignant décapité dans les Yvelines : la France est sous le choc
France 2
Article rédigé par
S. Ricottier, J. Boudier, C. Arnold, E. SIzarols, J. Roth, L. Puech, S. Malin, France 3 Régions - France 2
France Télévisions

Des rassemblements spontanés ont eu lieu dans toute la France, samedi 17 octobre, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie décapité la veille à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

De longues minutes d’applaudissements. Voilà comment samedi 17 octobre à Rennes (Ille-et-Vilaine), plusieurs centaines de personnes ont rendu hommage à Samuel Paty, le professeur qui a été décapité la veille à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Parmi eux, de nombreux enseignants. "C’était important de se retrouver, d’abord pour partager une émotion, une solidarité", explique une participante.

"Ça me renvoie exactement à mes cours"

"C’est un choc pour nos professions qui sont aujourd’hui en deuil, parce que c’est notre métier au quotidien qui est ainsi atteint", ajoute Gwenaël Le Paih, secrétaire de l’Académie de Bretagne du SNES, un syndicat d’enseignants. À Montpellier (Hérault), dans la foule, Michaël Delafosse était là en tant que maire, mais aussi en tant que professeur d’histoire-géographie. Un métier qu’il continue d’exercer. "Ça me renvoie exactement à mes cours", souligne-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hommage à Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.