Assassinat de Samuel Paty : une minute de silence organisée lundi dans les écoles de La Réunion pour la rentrée des classes

L'île est le premier département à faire sa rentrée scolaire depuis l'attentat visant le professeur d'histoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des messages et des fleurs déposés en hommage à Samuel Paty devant le collège où enseignait le professeur assassiné, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 20 octobre 2020. (THOMAS MOREL-FORT / HANS LUCAS / AFP)

Quels hommages seront rendus au professeur d'histoire-géo Samuel Paty, décapité par un terroriste le 16 octobre, quand les élèves rentreront des vacances de la Toussaint ? La question se pose une semaine plus tôt à La Réunion, où les cours ne reprennent pas le 2 novembre, mais le lundi 26 octobre. Dans un communiqué, le rectorat annonce qu'une minute de silence sera organisée. L'hommage "sera rendu dans chaque classe", dans la matinée de lundi, à un horaire que les établissements pourront choisir "librement". La minute de silence sera par ailleurs "précédée d'une phase d'explications aux élèves", dont le contenu n'est pas précisé.

Des cours sur la laïcité et la liberté d'expression

"L'hommage se poursuivra" les jours suivants "dans le cadre de démarches pédagogiques adaptées au niveau de chaque classe ainsi qu'à l'âge des élèves". Des moments seront organisés en classe pour évoquer les thèmes de la laïcité et de la liberté d'expression, explique le rectorat, qui indique que "des ressources" sont accessibles aux enseignants sur ces thèmes, et qu'elles seront "enrichies" à partir du 2 novembre.

Par ailleurs, une journée national d'hommage à Samuel Paty est prévue le 2 novembre, jour de la rentrée dans le reste de la France. Les établissements de La Réunion y participeront aussi, indique le rectorat. "Comme l'a indiqué le ministre Jean-Michel Blanquer, des élus de la République, ainsi que des représentants de toutes les corporations concernées par la liberté d'expression (avocats, journalistes, etc.) seront invités à être présents dans les écoles et les établissements scolaires, auprès des professeurs", précise le communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.