Tentative d'attentat à Paris : de 5 à 30 ans de prison pour cinq femmes

Trois femmes étaient jugées pour tentative d'attentat terroriste avec des bonbonnes de gaz en septembre 2016 sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Deux d'entre elles sont condamnées lundi 14 octobre à 25 et 30 ans de prison.

FRANCEINFO

Les juges ont délibéré pendant plus de dix heures lundi 14 octobre. Lundi soir, à la Cour d'assises spéciale de Paris, Inès Madani et Ornella Gilligmann, jugées pour avoir tenté de faire exploser une voiture pleine de bonbonnes de gaz sur le parvis de Notre-Dame de Paris début septembre 2016, ont été condamnées à des peines respectives de 30 et 25 ans de prison. Les trois autres membres de leur groupe écopent de 5 à 20 ans de prison.

Perpétuité pour le jihadiste Rachid Kassim

Pendant les trois semaines du procès, les accusées se sont présentées comme des repenties du jihad. "Elles regrettent d'avoir été embrigadées", avait affirmé dès le premier jour une de leurs avocates. Embrigadées par le jihadiste français Rachid Kassim, absent du procès, car probablement mort en Irak, mais condamné à la perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Inès Madani et Ornella Gilligmann
 Inès Madani et Ornella Gilligmann (FRANCEINFO)