Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Bruxelles : un gros coup dur pour le tourisme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats de Bruxelles : un gros coup dur pour le tourisme
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Alors qu'on est encore à la recherche des disparus, la capitale belge se prépare à vivre un week-end de Pâques très calme.

Le week-end de Pâques risque d'être bien calme dans les rues de Bruxelles. Trois jours après les attentats du 22 mars qui ont fait au moins 31 morts et 300 blessés. Le centre-ville d'habitude bondé est presque vide, et la météo maussade n'arrange rien. Au micro de France 3, une vendeuse de gaufres témoigne que les attaques terroristes ont eu un impact sur l'affluence. "Avant, on avait des files d'attente jusqu'à dehors. Maintenant, c'est différent".

Un secteur économique majeur

Malgré les craintes, un couple de Français n'a rien changé à ses projets, et a fait le déplacement jusqu'à Bruxelles. "On essaie de pas trop y penser. (...) On continue de vivre", explique l'homme. Au musée Magritte, deuxième site le plus visité de Belgique, des portiques de sécurité ont été mis en place à l'entrée, suite aux attentats du 13 novembre à Paris. Les contrôles ont été renforcés ce matin. Le tourisme représente près de 10% du PIB du pays, alors on invite les visiteurs à ne pas changer leur programme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.