Attentats à Paris : trois arrestations en Belgique

La voiture utilisée par les terroristes du Bataclan était immatriculée en Belgique. La filière islamiste de Molenbeek plane sur les attaques meurtrières de Paris.

FRANCE 3

 

L'enquête avance ce samedi 14 novembre, 24 heures après les attentats meurtriers de Paris. On apprend que trois hommes ont été arrêtés à Molenbeek, commune à l'ouest de Bruxelles. Selon des témoins du carnage du Bataclan, les terroristes ont utilisé une voiture immatriculée en Belgique.

Pascal Verdeau, correspondant de France 3 à Bruxelles, rapporte que les trois hommes interpellés ont été déférés devant la justic par le procureur du Roi. Aucune information sur leur identité, leur âge ou leur nationalité n'a filtré. "L'un d'entre eux pourrait être un Français résidant en Belgique", précise le journaliste.

Molenbeek est "bien connue des services antiterroristes

Toutefois, cette dernière information n'est pas corroborée par le ministre belge de la Justice à propos de l'enquête sur le véhicule. "Le ministre affirme même que celui qui a loué la voiture était un Belge connu indirectement par son frère, qui lui en revanche était fiché", ajoute Pascal Verdeau, selon lequel les perquisitions se poursuivent car une quatrième personne, signalée par les autorités françaises, serait en fuite.

La commune de Molenbeek est "bien connue des services antiterroristes belges". En janvier dernier, un jihadiste notoire était arrêté avant de passer à l'acte sur le sol belge. Mehdi Nemmouche, le tueur du musée juif de Bruxelles, a vécu ici pendant six semaines avant son attentat. Un recruteur de la filière syrienne pour le jihad est également originaire de Molenbeek.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier lors d\'un contrôle à la frontière entre la France et la Belgique, le 14 novembre 2015.
Un policier lors d'un contrôle à la frontière entre la France et la Belgique, le 14 novembre 2015. (THIERRY THOREL / AFP)