Attentat de Vienne : des perquisitions menées en Allemagne

Les recherches se déroulent dans des locaux appartenant à des personnes qui "ne sont pas soupçonnées d'être impliquées dans l'attaque", selon la police allemande, mais qui pourraient "avoir des liens avec l'assassin présumé".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers se tiennent devant l'un des locaux perquisitionnés, à Osnabrück (Allemagne), le 6 novembre 2020. (FRISO GENTSCH / DPA / AFP)

L'enquête se poursuit, quatre jours après l'attaque à Vienne (Autriche) qui a fait quatre morts. Des perquisitions ont été lancées, vendredi 6 novembre, dans des logements et des bureaux en Allemagne, a annoncé l'office fédéral de la police criminelle allemande sur TwitterLes recherches se déroulent à Osnabrück (nord-ouest), Kassel (centre) et Pinneberg (nord), dans des locaux appartenant à quatre personnes qui "ne sont pas soupçonnées d'être impliquées dans l'attaque", selon la police, mais qui pourraient "avoir des liens avec l'assassin présumé".

"Les investigations sont destinées à découvrir d'éventuels éléments de preuve", a ajouté en milieu de matinée la police criminelle. Selon le magazine Der Spiegel (en allemand), l'assaillant, un Autrichien d'origine nord-macédonienne de 20 ans, avait noué des contacts en Allemagne quand il avait tenté de rejoindre la Syrie en 2018, pour rallier les rangs du groupe Etat islamique. Des investigations sont également menées en Suisse, où deux hommes de 18 et 24 ans ont été interpellés cette semaine. Ils étaient connus de la justice pour des procédures pénales liées au terrorisme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.