Attentat déjoué à Paris : la femme proche de Sid Ahmed Ghlam relâchée

Elle avait été interpellée mercredi matin à Saint-Dizier (Haute-Marne), puis placée en garde à vue.

Le domicile de la jeune femme proche de Sid Ahmed Ghlam, interpellée le 21 avril 2015 à Saint-Dizier (Haute-Marne).
Le domicile de la jeune femme proche de Sid Ahmed Ghlam, interpellée le 21 avril 2015 à Saint-Dizier (Haute-Marne). ( MAXPPP)

La femme interpellée mercredi matin à Saint-Dizier (Haute-Marne), puis placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat déjoué à Paris, a été relâchée vendredi 24 avril. Elle "a été laissée libre", a précisé le parquet.

Dans le même temps, Sid Ahmed Ghlam a été déféré devant les juges, en vue de sa mise en examen, notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, a annoncé dans un premier temps François Molins, procureur de la République de Paris. Mais comme le suspect n'est pas transportable, les juges vont se rendre à son chevet, selon BFMTV.

Francetv info fait le point sur ce que l'on sait d'Emilie, la jeune femme un temps suspectée d'être sa complice.

Une jeune mère de deux enfants, convertie à l'islam

Agée de 25 ans, Emilie est mère de deux enfants en bas âge, selon Le Parisien"Elle vient de Brest, où elle s'est convertie à l'islam, témoigne la sœur de Sid Ahmed Ghlam, une de ses anciennes amies. Elle est venue sans la burqa, mais ensuite elle est repartie à Brest et, quand elle est rentrée à Saint-Dizier, elle portait la burqa". La jeune femme, qui vit recluse, aurait même été verbalisée il y a quelques mois pour port de ce voile intégral sur la voie publique, selon le quotidien. Elle aurait expliqué aux enquêteurs avoir à présent une vision "moins radicale" de la religion.

Des doutes subsistent sur sa relation avec Sid Ahmed Ghlam

Emilie était régulièrement en contact avec Sid Ahmed Ghlam, rencontré par l'intermédiaire de la sœur du terroriste présumé. Selon France Info, le suspect a été arrêté en possession de deux téléphones, dont un "exclusivement destiné à appeler" la jeune femme. Il aurait prévu de se réfugier chez elle après l'attentat.

Des doutes subsistent sur la relation qu'entretient Emilie avec Sid Ahmed Ghlam. La jeune femme, présentée par plusieurs médias comme la compagne du suspect, aurait confié son projet de se marier avec lui. "Elle est tombée amoureuse de mon frère, mais ni lui ni nos parents n'ont voulu qu'ils se marient, parce qu'elle avait déjà deux garçons, âgés de 4 et 6 ans", explique toutefois la sœur de Sid Ahmed Ghlam au Parisien.

Elle nie avoir été au courant du projet d'attentat

Selon RTL, des armes et des clés de chiffrement ont été retrouvés par la police au domicile de la jeune femme lors d'une perquisition, jeudi 23 avril. Les enquêteurs auraient en outre mis la main sur des feuilles de papier avec des dizaines de codes. Ils permettaient à Emilie d'enregistrer des numéros sur son téléphone ou d'envoyer des textos illisibles, en cas de surveillance. Elle a toutefois affirmé aux enquêteurs ne pas avoir eu connaissance du projet d'attentat de Sid Ahmed Ghlam, rapporte France Info.