Les salariés d'Air Products encore sous le choc

Vendredi 26 juin, un homme s'est infiltré dans l'entreprise, en espérant faire exploser des bonbonnes de gaz.

FRANCE 2

Trois jours après l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier, les dirigeants de l'entreprise Air Products se sont exprimés, lors d'un point presse, ce lundi 29 juin.

Jean-Marc Vinit, le directeur de la société, a tenu à féliciter les pompiers présents sur place, le jour du drame : "Il n'y avait pas qu'un pompier, il y avait beaucoup de pompiers. Les deux pompiers qui sont intervenus au départ ont fait un acte héroïque", a-t-il déclaré.

"On aimerait tous oublier"

De leur côté, les salariés de l'entreprise restent encore traumatisés par l'attaque : "On aimerait tous oublier ce qu'on a pu voir ou ne pas voir, ou vivre", confie Mounir, l'un d'entre eux, au micro de France 2. "Ce ne sont pas des moments faciles à vivre", admet-il aussi.

Une cellule psychologique a d'ailleurs été mise en place, à la disposition des employés.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de l\'usine Air Products placée sous surveillance policière à Halfweg (Pays-Bas), le 26 juin 2015.
L'entrée de l'usine Air Products placée sous surveillance policière à Halfweg (Pays-Bas), le 26 juin 2015. ( MAXPPP)